La fonction anti-traçage d’Apple est remise en doute par d'anciens ingénieurs

D’anciens ingénieurs de chez Apple ne sont pas convaincus par l’efficacité et l’utilité de l’App Tracking Transparency. Cette fonction censée mettre fin au pistage publicitaire sur notre iPhone et iPad ne serait aussi efficace qu’Apple le prétend.

Lors de la sortie de l’App Tracking Transparency au printemps 2021, Apple prétendait protéger les utilisateurs d’iPhone en bloquant les traceurs de données permettant de faire du suivi publicitaire.

Ces traceurs amènent les utilisateurs à voir de la publicité ciblée et ils collectent nos données d’utilisation selon les recherches effectuées sur notre iPhone.

Les développeurs d’applications peuvent par la suite adapter leur contenu selon nos activités en ligne et vendre de la publicité ciblée à des annonceurs, ce que plusieurs dénoncent depuis longtemps.

Apple a mis le paquet pour promouvoir sa fonctionnalité anti-suivi avec une campagne de pubs pour en vanter les bienfaits et faire prendre conscience aux gens qu’ils étaient en quelque sorte espionnés dans leur vie privée.

On vous expliquait d'ailleurs ici comment gérer les autorisations de suivi sur iPhone et iPad.

Une fonctionnalité attendue mais inefficace?

Après avoir refusé l’autorisation à une application de nous suivre sur notre iPhone et iPad, la fonction est censée respecter ce qu’elle dit.

Mais qu’en est-il vraiment? Sommes-nous réellement mieux protégés?

Derrière cette fonctionnalité, qui veut donner confiance aux utilisateurs, se cacherait une tout autre réalité.

Une étude a été menée par d’anciens ingénieurs d’Apple. Ils ont effectué le téléchargement de dix applications sur leur iPhone, avec et sans utiliser l’autorisation de suivi.

Yelp et DoorDash ont ainsi notamment été testés à cet effet.

Les ingénieurs ont ensuite analysé le nombre de traceurs présents dans leurs téléchargements.

Les résultats sont pour le moins surprenants.

Pour trois des applications, il y a eu un nombre supérieur de traceurs trouvés quand ils refusaient le suivi que lorsqu'ils l’autorisaient.

Pour les autres applications, les données sont restés similaires, en utilisant l’application d’Apple ou non.

En tout, ce sont 853 témoins qui ont été détectés lorsque le suivi était autorisé sur ces 10 applications, contre 756 lorsqu’ils la refusaient. Une différence de seulement 13% en conclusion lorsque la fonctionnalité est activée.

Ces résultats tendent donc à démontrer l’inefficacité de la fonctionnalité d’Apple.

Plus d’infos sur le résultat de cette étude américaine (en anglais)

Comment gérer les autorisations de suivi sur iPhone et iPad.

Maison

Réalisez de belles économies avec les appareils pour maison intelligente d’Hilo

Conseils d'achat

Retrouvez toutes nos suggestions, idées cadeaux et concours de Noël

Économisez

Les rabais de François: promotions et offres technos de la semaine

Logiciels

Quel VPN choisir? Nos avis et comparatifs des meilleurs VPN